embouteillage bouteilleL’embouteillage étant la dernière opération sur le produit avant sa consommation, il est essentiel d’assurer des conditions optimales d’hygiène autour et dans les matériels pour éviter toute déviation ou dégradation des vins.

 

Cette attention doit se porter en premier lieu sur la salle d’embouteillage, aussi bien dans sa conception, son air ambiant qui doit être renouvelé et dont la température et l’hygrométrie seront contrôlées, que sur le choix des surfaces des sols et des murs (facilité d’entretien, résistance aux produits, joints, etc…)


Concernant les différents équipements (cuve, pompe, filtres, tuyaux et monobloc de mise en bouteille), ceux-ci devront être conçus de façon à faire circuler et stagner les fluides aisément,  pouvoir s’égoutter facilement, être résistant à la chaleur et aux produits de nettoyage et avoir des parties externes accessibles.

Pour le matériel de mise en bouteille, le cycle idéal prévoit un rinçage à l’eau froide pour éliminer les matières exogènes (salissures diverses), endogènes (matières organiques), suivi d’une désinfection (micro-organismes) puis selon le procédé employé d’un rinçage final suivi d’un égouttage.

Les moyens utilisés sont de trois ordres :

            - Produits chimiques : Péroxydes, Ammonium Quaternaire, Aldéhydes,…
            - Eau Chaude à 90°C
            - Vapeur à 110°C

Ces moyens seront utilisés selon les possibilités techniques et les objectifs recherchés par chaque utilisateur.




Suivez-nous : Suivez Vignovin sur Twitter Suivez Vignovin sur Facebook Suivez Vignovin sur LinkedIn  Suivez Vignovin sur Instagram  Suivez Vignovin sur Youtube rss actualites vignovin

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et les fonctions statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.