Editorial Vignovin - Décembre 2018

 

 

A fin septembre 2018, les ventes de vins effervescents en grande distribution sont en léger repli en volume mais progressent en valeur. Ainsi, à 118,4 M de cols pour un résultat de 942,7 M€, les évolutions sont respectivement de -0,4% et +2,1% par rapport à la même période de 2017. C’est ce que révèle FranceAgriMer dans sa note de conjoncture de novembre dernier. On peut noter que si la tendance n’est pas plus négative, c’est grâce à la forte poussée des vins effervescents étrangers : ils affichent des chiffres exceptionnels de +15,3% en volume et +18,4% en valeur ! Ils avaient réalisé plus de 80% de leurs ventes de 2017 à fin septembre. Les résultats sont étourdissants par exemple pour le prosecco (près du quart des parts de marché) qui est en hausse de 39% tant en volume qu’en valeur…

Le cava quant à lui (un autre quart des PDM) s’il a connu quelques chutes en 2018, est en hausse à fin septembre, avec des pics de ventes comme en mai avec + 44% !

exportation vin francais 2018

En face, les effervescents français font grise mine : en tête, les pétillants et aromatisés qui reculent de 10% en volume (et 8,4% en valeur), viennent ensuite les cuves closes à -3,2% en volume (1,6% en valeur). Les AOP ne baissent que de 0,3% en volume grâce aux belles performances des crémants de Bourgogne (+6,3% en volume et +7,9% en valeur), aux crémants de Loire (+11,7% en volume et +16,7% en valeur) et de Bordeaux (+11,8% en volume et +16,7% en valeur). Les crémants d’Alsace, poids lourd de ce secteur, détenant plus d’un tiers des parts de marché, n’augmentent que de 0,3% en volume (+1,2% en valeur). Enfin, le champagne diminue en GD de 1,8% en volume mais sa valeur progresse de 1,5%.

 

Selon les premières estimations évoquées début décembre par l’interprofession champenoise, 2018 devrait d’ailleurs marquer le pas puisque les ventes de champagne pourraient perdre pas moins de 6 millions de cols. Dans les coulisses, il se dit que les 300 millions de cols seront difficiles à atteindre, soit une baisse de plus de 2%, mais le chiffre d’affaires devrait malgré tout rester stable. En cause, les piètres performances du marché français, non compensées par un rebond de l’export. A fin octobre, sur douze mois glissant, les expéditions de champagne s’élevaient à 304,5 millions de cols, en retrait de 2,5%.

 

A quelques jours des fêtes de fin d’année, période qui représente 30 à 40% des ventes totales, les conséquences des manifestations des Gilets jaunes tant sur les expéditions de vins effervescents que sur la fréquentation des lieux de consommation ne sont pas encore connues mais pourraient fortement impacter le bilan 2018.

 

Nathalie Costa

Suivez-nous : Suivez Vignovin sur Twitter Suivez Vignovin sur Facebook Suivez Vignovin sur LinkedIn  Suivez Vignovin sur Instagram  Suivez Vignovin sur Youtube rss actualites vignovin

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et les fonctions statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.