Editorial Vignovin - Avril 2019

 

Chaque début d’année, s’ouvre pour les vignerons français, et quelques étrangers aussi, le bal des salons professionnels. L’occasion pour les producteurs de proposer à la dégustation, les vins du dernier millésime – parfois juste sorti des cuves - ou à défaut l’ensemble des vins en commercialisation, à des importateurs, CHR, ou grande distribution.

Et ça démarre pour la filière bio dès la fin janvier avec Millésime Bio au Parc des expositions de Montpellier. Le salon comptait cette année 1 200 exposants et a accueilli 6 200 acheteurs.

Beaucoup plus modeste, et concentré sur une seule région viticole, le Salon des vins de Loire à Angers enchaîne chaque 1er lundi de février pour deux jours désormais. Après avoir connu des heures fastes dans les années 1990, avec quelque 600 exposants et 8 à 9 000 visiteurs, l’évènement angevin s’est peu à peu contracté  en perdant le soutien des négociants. Mais de nombreux vignerons lui sont restés fidèles et il semble se relancer, passant de 250 exposants en 2017, puis 300 en 2018 et 330 cette année.

Parallèlement, en marge du salon des vins de Loire, se sont greffés à Angers et Saumur, des salons off, uniquement bio, biodynamistes, voire dédiés aux vins naturels, qui peu à peu, ont pris leur place dans le paysage. Les plus courus accueillant jusqu’à 3 000 personnes. L’un des off, la Levée de la Loire, a même rejoint le parc expo où se tient le salon des vins de Loire. Le tout faisant d’Angers une place forte du business du vin pendant quelques jours.

L’un des éléments qui a causé du tort au salon d’Angers, c’est sa difficulté à travailler les marchés export, et c’est ce qui a motivé les vignobles du Nord de la France (Loire, Bourgogne, Jura, Alsace et Champagne) à inscrire mi-février un nouvel évènement dans l’agenda : Vino Vision Paris. Après deux éditions en 2017 et 2018, le succès n’était pas au rendez-vous. D’où l’idée de se fédérer avec Vinisud, le salon biennal de Montpellier, en quête de renouveau. Les deux évènements ont créé Wine Paris, Porte de Versailles, qui, pour la première cette année, a accueilli 2 000 exposants et 26 700 visiteurs. Pari gagné donc pour cette manifestation, qui selon certains exposants, auraient permis de travailler le marché français, mais aussi l’export, à quelques semaines de Prowein. Le salon de Dusseldorf étant reconnu comme LE salon export au monde.

salons vins foires vignerons pro grand public expo france 2019

Et c’est là que rentre en scène l’autre grand salon international : Vinexpo. Cette année, l’évènement bordelais a avancé ses dates en se positionnant du 13 au 16 mai 2019. Surtout, il annonce vouloir lancer la saison des salons professionnels en 2020, en créant une édition parisienne du 13 au 15 janvier.

Deux salons à Paris, à moins d’un mois d’intervalle, ça risque de faire beaucoup, voire un peu trop même… Les acheteurs feront leur choix.

Patrick Touchais

Suivez-nous : Suivez Vignovin sur Twitter Suivez Vignovin sur Facebook Suivez Vignovin sur LinkedIn  Suivez Vignovin sur Instagram  Suivez Vignovin sur Youtube rss actualites vignovin

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et les fonctions statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.