Le label Vignerons Engagés connaît une accélération de son nombre d’adhérents ces derniers mois. Mais à quoi s’engagent réellement les bénéficiaires de ce label ? 

Des domaines comme Sainte-Roseline et Château des Demoiselles en Provence, Chassenay d'Arce en Champagne viennent rejoindre des Vignerons Engagés comme Jaillance, Rhonea, Tain, Rauzan à l’origine de la démarche, il y a 10 ans. « Aujourd’hui, nous comptons 6 000 viticulteurs adhérents au travers de coopératives et de domaines », assure Iris Borrut. La directrice de Vignerons Engagés explique cette accélération par le développement de la HVE dans les vignobles. « Beaucoup de viticulteurs se sont lancés, pour la première fois, dans une démarche environnementale. Désormais, certains d’entre eux veulent aller plus loin dans le processus et valoriser leurs premiers efforts et disposer d’outils pour une démarche écoresponsable globale ».

Responsabilité sociétale

Ce label garantit l’implication des producteurs dans une démarche écocitoyenne. Cette certification se claque sur la norme ISO 26 000 développée par l’Organisation internationale de normalisation (ISO) qui s’appuie sur les piliers de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) : la défense de l’environnement, la performance économique et l’équité sociale auxquelles se sont ajoutées, ces dernières années, la culture et la bonne gouvernance. Les entreprises certifiées peuvent apposer ce logo sur leurs bouteilles, un élément de valorisation indéniable dans le déclenchement d’achat chez des consommateurs toujours plus soucieux de défendre l’environnement.  « Une cave coopérative a récemment augmenté ses prix de 20 % avec le logo », précise Iris Burrut. Pour bénéficier du label, les entreprises doivent entrer dans une démarche RSE, accepter une première évaluation par un organisme extérieur, l’AFNOR, et mettre en place une démarche d’amélioration continue auditée tous les 18 mois. Rappelons qu’à la différence de normes qualité comme l’Iso 9 001 ou 14 001 (environnementale) et autres, l’ISO 26 000 ne fait pas l’objet d’une certification. Il s’agit de la formalisation d’une démarche qui clarifie les engagements sociétaux d’une l’entreprise et formalise l’effectivité d’un process d’amélioration permanente. Vignerons Engagés est le seul organisme à labelliser une démarche RSE dans la filière vin.

Logo certificateur

Créé par des coopératives, des domaines ont rejoint le mouvement, avec, le premier d’entre eux, l’Isle Saint-Pierre (26 000 hl) en Camargue. Pour leur part, les négociants impliqués dans une démarche RSE peuvent uniquement sigler des bouteilles de vins produits par des Vignerons Engagés. Ainsi, une étiquette qui affiche le logo rappellera que l’entreprise adopte une démarche de responsabilité sociétale. Le label n’indique pas que le produit respecte des critères organoleptiques spécifiques. Une cave qui cherche, par exemple, à diminuer en permanence sa consommation en eau dans ses chais bénéficiera du label sans que cette démarche impacte directement les qualités intrinsèques de son vin. Les adhérents consomment, en moyenne deux fois moins d’eau que les autres caves et s’avèrent très focalisés contre la production de gaz à effet de serre.

logo vignerons engages

 

Travail collaboratif

Une des motivations des adhérents s’explique aussi par les retours d’expérience. Plutôt que d’essuyer les plâtres, un nouvel entrant bénéficie du savoir-faire des pionniers. Chaque année, l’association organise deux jours de rencontres qui ont accueilli 250 participants lors de la dernière édition. Les Vignerons Engagés échangent autour des 4 piliers fondamentaux de l’association : agir pour l’environnement, soutenir le territoire et le patrimoine local, offrir le juste prix aux producteurs et aux consommateurs et garantir la qualité de vigne au verre. Pour le pilier environnement, les membres de l’association s’engagent plus particulièrement sur l’économie des ressources naturelles, la protection de la biodiversité, la réduction des produits phytosanitaires, la lutte contre le changement climatique et la réduction des déchets notamment d’emballage. Chaque pilier se traduit en plusieurs engagements. Déjà, les adhérents valorisent près de 82 % de leurs déchets. Depuis mi-février, l’association envoie aux cavistes qui le désirent des cartons de récupération de bouchons. Collectés par VinVentions (Nomacorc), triés entre liège et plastique, puis revendus, leurs recettes bénéficient directement à la recherche contre le cancer. Le succès de l’opération auprès des cavistes dépasse les espérances de l’association.

Retours d’expérience en ligne

En grossissant, l’association a multiplié les commissions pour faire progresser la RSE : celle des producteurs historiques, celle commune à d’autres associations engagées dans des démarches sociétales, un groupe de réflexion rassemblant des fournisseurs de la filière, un autre des négociants et enfin, un dernier, la grande distribution et les cavistes. Match, enseigne de supermarchés, fait partie de ce dernier collège.

Association ouverte, Vignerons Engagés organise dès les prochaines semaines des ateliers en ligne ouverts à tous (https://vignerons-engages.com/). Les premiers traiteront des enjeux du dérèglement climatique, des meilleures pratiques agroécologiques, de l’écoconception des emballages, de la lutte contre le sexisme ou de l’avenir de la RSE. Autant de sujets d’actualité pour permettre aux entreprises de répondre aux attentes sociétales.

Emmanuel Brugvin

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et les fonctions statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.