Station Œnotechnique de Champagne compte trois laboratoires accrédités COFRAC, répartis entre les départements de la Marne et de l’Aube. Elle vient d’équiper son laboratoire d’Epernay d’un matériel innovant, faisant appel aux techniques les plus modernes d’analyses : la réaction de polymérisation en chaîne en temps réel (PCR quantitative).

La première analyse proposée avec cette méthode est la détection des Brettanomyces. Suivront d’autres analyses : bactéries lactiques, levures totales …

Pourquoi détecter les Brettanomyces ?

Ces levures de contamination altèrent la qualité des vins, engendrant des pertes importantes pour les producteurs. Leur détection précoce, avant toute altération du vin, est difficile avec les méthodes de culture classique, longues et non spécifiques. Face aux lacunes des analyses traditionnelles, la biologie moléculaire apporte des solutions à la fois rapides, sensibles et spécifiques.

Schématiquement, la PCR quantitative en temps réel consiste à repérer des traces d’ADN dans un milieu, et à en faire des copies pour parvenir à une quantité détectable.

Le kit VINEO™ Brettanomytest, développé conjointement par Bio Rad et Microflora, repose sur l’amplification, la détection et la quantification de séquences d’ADN par cette technique. Il utilise des amorces et une sonde d’ADN spécifiques de Brettanomyces bruxellensis. La détection et l’analyse des résultats sont optimisées par l’utilisation d’un appareil, appelé thermocycleur, qui mesure l’intensité de la fluorescence émise par les sondes. Cette intensité permet de quantifier la population de levures, et d’évaluer le risque Brett.

Cette analyse complète l’offre de contrôles microbiologiques réalisés au laboratoire d’Epernay.

Pour tout renseignement, appeler le +33 (0)3.26.51.56.45

b99eace11a2951c67f8f

Station Œnotechnique de Champagne compte trois laboratoires accrédités COFRAC, répartis entre les départements de la Marne et de l’Aube. Elle vient d’équiper son laboratoire d’Epernay d’un matériel innovant, faisant appel aux techniques les plus modernes d’analyses : la réaction de polymérisation en chaîne en temps réel (PCR quantitative).

La première analyse proposée avec cette méthode est la détection des Brettanomyces. Suivront d’autres analyses : bactéries lactiques, levures totales …

Pourquoi détecter les Brettanomyces ?

Ces levures de contamination altèrent la qualité des vins, engendrant des pertes importantes pour les producteurs. Leur détection précoce, avant toute altération du vin, est difficile avec les méthodes de culture classique, longues et non spécifiques. Face aux lacunes des analyses traditionnelles, la biologie moléculaire apporte des solutions à la fois rapides, sensibles et spécifiques.

Schématiquement, la PCR quantitative en temps réel consiste à repérer des traces d’ADN dans un milieu, et à en faire des copies pour parvenir à une quantité détectable.

Le kit VINEO™ Brettanomytest, développé conjointement par Bio Rad et Microflora, repose sur l’amplification, la détection et la quantification de séquences d’ADN par cette technique. Il utilise des amorces et une sonde d’ADN spécifiques de Brettanomyces bruxellensis. La détection et l’analyse des résultats sont optimisées par l’utilisation d’un appareil, appelé thermocycleur, qui mesure l’intensité de la fluorescence émise par les sondes. Cette intensité permet de quantifier la population de levures, et d’évaluer le risque Brett.

Cette analyse complète l’offre de contrôles microbiologiques réalisés au laboratoire d’Epernay.

Pour tout renseignement, appeler le +33 (0)3.26.51.56.45.

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et les fonctions statistiques.
En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.